Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui j’ai décidé de vous faire un petit récap sur ce qui se passe entre l’Europe et ce pays par delà la manche, le BREXIT. Trouvant ce sujet et ses conséquences particulièrement intéressants, autant vous en faire part. J’ai également un avis bien tranché sur la chose qui me fait sensiblement… RAGER à la vue de ce qui est en train de se passer. 

Concrètement, depuis son intégration à l’Europe en 1973, la Grande-Bretagne compte un certain nombre d’opposant à l’idée de faire partie de la communauté Européenne. Deux années plus tard, en 1975 donc, un premier référendum pour savoir si la Grande-Bretagne devait rester européenne a été mis en place. Le résultat fut sans appel puisque le OUI l’emporta à plus de 67 % avec un taux de participation de 64,5 %.

Mais voilà, on sait tous qu’aujourd’hui l’Europe connait de grandes difficultés notamment en matière d’économie et de politique avec des lois toujours plus intrusives et dérangeantes pour ses pays membres. Beaucoup jugent aussi que l’Europe ruine petit à petit les pays en proposant des marchés trop ouverts impliquant une concurrence souvent jugée déloyale. Nos chers souverains élus, voyant le vent tourner, savaient qu’il fallait réagir.

Mais voilà qu’un beau jour, et devant un accroissement sans précédent des opposants à l’UE vivant aux Royaumes-Unis, le premier ministre David Cameron (retenez bien son nom…) eut l’idée la plus pourrie judicieuse de l’histoire des Royaumes-Unis (bon ok j’exagère) de proposer un nouveau référendum pour savoir si la Grande-Bretagne devait rester dans l’Europe ou non… Oui parce que là je vous la fait courte mais il faut savoir qu’en 2015 lors des élections législatives anglaises on a assisté à la victoire des Conservateurs (qui sont donc majoritairement favorables à la sortie de l’Europe), qu’en mai 2015 le journal The Guardian a reçu une supposée copie (rien n’a été confirmé) de documents secrets de la Banque D’Angleterre qui faisait déjà ses plans sur les conséquences économiques d’une sortie de l’Europe, et j’en passe. Oui parce qu’en réalité ce cher premier ministre avait promis ce référendum depuis 2013 s’il était réélu… Mais ça c’est une autre histoire.

C’est donc sans réelle surprise pour moi qu’à l’issue de ce référendum, que d’ailleurs tout le monde surnomme « Brexit » (et là tu vas pas me dire que tu sens pas la quenelle rien qu’avec le nom du bouzin), le OUI à la sortie de l’Europe l’a emporté à 51,89% et 72,2% de taux de participation. Oui je dis sans réelle surprise pour moi parce que les bookmakers et autres benêts de la finance ont parié sur la victoire du NON dans un contexte économique et politique difficile.

Du coup, les marchés s’effondrent avec -8,04% pour le CAC40 (France), -7,92% pour le NIKKEI (JAPON), -12,35% pour l’IBEX 35 (ESPAGNE) et seulement – 3,15% pour les royaumes-unis… Euh … quoi ??!! Les royaumes-unis perdent  seulement 3% alors qu’en Europe on se casse tous la gueule ??? Pour rappel, nous étions sur une pente ascendante la vieille… Alors pourquoi l’UK est-elle la moins impactée ? Et bien tout simplement car la Banque d’Angleterre a injecté le plus naturellement du monde 250 milliards de livres de liquidités dans son économie pour contenir le truc… NORMAL !

Bon la pilule est déjà assez dure à avaler surtout qu’en février 2016, ces mêmes anglais ont cassé les couilles au Conseil Européen 24h durant (oui sans déconner, les débats ont durée 24h) pour finalement réussir à obtenir un statut spécial s’il restait dans l’Europe. Comprenez qu’en gros nous nous sommes tous penchés en avant, pantalon sur les genoux…

Résumons :

On traite l’Angleterre comme une petite princesse, on lui accorde un statut spécial genre Special Guest tu vois… et là elle te sors 4 mois après… bon on se casse et on fait perdre plusieurs milliards d’euros à chaque pays du monde…

Ce que le BREXIT risque de coûter aux anglais (rage mode activé)

Donc, pour récapituler, nos chers amis anglais ont voté pour sortir de l’union européenne en faisant un gros doigt d’honneur à l’ensemble des pays qui la compose. Jusqu’à là, tu peux pas dire grand chose parce que bon c’est prévu et même s’ils nous l’ont fait à l’envers c’est leur droit.

Mais là où je rage c’est lorsque ces lords et autres culs serrés d’anglais n’ont pas les couilles d’assumer leur choix. Pourquoi je dis ça ? Tout simplement car :

  • Il y a un sommet ce week-end des dirigeants européens où les premières négociations et discussions pourraient avoir lieu entre l’UK et l’UE pour un départ sans trop de casse. Prévoir un peu le truc, rassurer les marchés etc… Mais non, notre cher premier ministre anglais David Cameron a décidé de démissionner en Octobre et de laisser ce gros merdier aux mains de son successeur ! Elles sont où tes couilles ? Je vous rappelle que c’est ce grand benêt qui est à l’origine de la situation.
  • Les anglais se sont réveillés ce matin et commencent à apercevoir les conséquences de leur choix :
    • La livre s’effondre,
    • Le pouvoir d’achat des anglais va drastiquement diminuer,
    • Il leur faudra renégocier l’ensemble des accords commerciaux avec les autres pays,
    • Ils devront rédiger de nombreux nouveaux textes de lois pour éviter les trous juridiques suite à la perte des lois européennes ,
    • L’irlande veut un référendum pour déclarer sa réunification et son indépendance (a voté majoritairement contre le BREXIT),
    • L’Ecosse (je vous aime les écossais !) veut un référendum pour son indépendance (a voté majoritairement contre le BREXIT),
    • QUID des étudiants anglais en Europe, des entreprises anglaises en Europe, des anglais ayant acheté des maisons en France notamment ?
    • Pleins de petits désagrément auxquels ils n’avaient pas pensé commencent à pointer le bout de leur nez.

Du coup, compte-tenu de tout ces éléments qu’ils n’avaient pas envisagé, les anglais ont laissé hier une pétition pour avoir un second référendum et revoter pour le départ ou non de l’Europe.

VOUS ÊTES SERIEUX LES ANGLAIS ???

Non seulement vous clamez haut et fort que l’Europe c’est de la merde, que votre pays se portera mieux s’il quitte l’Europe, que vous en avez rien à cirer de mettre l’économique mondiale en danger mais maintenant que vous voyez que ça commence à puer pour votre gueule vous voulez revenir sur vos positions ? C’est une honte…

Article sur cette fameuse pétition : Article du Monde sur cette fameuse pétition

Il faut savoir qu’aux Royaumes-Unis, si une pétition atteint les 100 000 signatures elle sera soumises aux grandes instances qui lui apporteront obligatoirement une réponse.

La démocratie c’est bien mais encore faut-il s’en servir correctement ! Les anglais n’ont aucunement conscience des conséquences de leurs décisions à la con et ça, ça m’énerve.

Rapidement : QUID du reste du monde suite au BREXIT (rage mode off)

Concernant l’économie mondiale, aujourd’hui tout reste incertain. La BCE et la Banque d’Angleterre vont tenter de limiter au maximum les pertes avec l’aide des autres pays européens et les plans d’urgence des banques nationales doivent être mis en place. La situation reste incertaine, les paris sur le BREMAIN (maintient dans l’Europe) de la grande majorité vont coûter très cher et c’est le « Sauve qui peut » qui est à l’honneur aujourd’hui en matière d’économie.

La France et l’Allemagne insiste sur le fait de ne pas faire de représailles concernant cette décision suite au BREXIT (milan perd aussi 12% en bourse et 13% pour la Grèce).

L’Europe oblige l’Angleterre à réagir rapidement et commencer les négociations sans plus attendre. Les textes (article 50 de la constitution européenne) prévoit deux ans pour quitter l’Europe. Le but étant d »éviter un effet domino puisque certains partis d’extrème-droite comme le FN demande également un référendum pour quitter l’Europe.

Ben voilà, je me suis bien défoulé ! Si vous avez des questions où des commentaires hésitez pas 😉