16h45. 15 degré. Seul, j’enfile mon sac à dos armé de mon Sony Nex 5 et de son zoom 55-205, je lasse mes baskets et me voilà parti pour une randonnée au cirque de Mourèze en cette fin d’après-midi d’hiver.

Non loin du Lac du Salagou, ce cirque dolomitique est très prisé dans la région. Là bas, vous vous retrouverez dans un labyrinthe de rochers portant tous des noms pour le moins étranges. Le Sphynx, le Gardien, l’Oracle, le Cerbère ou encore la tour du Poulailler, rien ne semble expliquer de telles appellations. C’est une balade super sympa et assez dépaysante grâce à ses paysages lunaires.

Quoi qu’il en soit, j’ai décidé de m’y rendre en cette fin d’après-midi pour faire quelques photos, une passion que j’ai quelque peu laissé de côté ces derniers temps. Comptez 45 minutes pour vous y rendre depuis Montpellier. C’est un peu loin mais ça vaut largement le détour.

Arrivée à Mourèze

Une fois garé à l’entrée du village (2€ l’été), remontez cette grande avenue bordée d’arbres et de lampadaires. Sur votre gauche, l’Antre de Chine, la maison d’un brocante dont la devanture est plutôt sympathique !

devanture brocante mourèze

A partir de là, continuez votre ascension jusqu’au coeur du village où un panneau vous indiquera la direction du cirque depuis la Rue Coupe-Jambes pour entamer votre randonnée. J’aime beaucoup cet humour !

Rue Coupe-Jambes

Cette rue nous mènera au coeur du village, à l’église donc. Personnellement, je trouve la vue splendide. Le clocher sur fond de falaises rocheuses… J’adore.

Eglise de Moureze

Mais comme dirait nos amis québécois, pas le temps de niaiser ! Le soleil commence déjà à se faire la malle et je n’ai même pas commencé ma randonnée… J’aurais dû m’y rendre plus tôt… Pas grave j’accélère.

Un peu plus loin dans le village, autre curiosité, un sculpteur sur bois ! De jour comme de nuit, ses sculptures sont exposées à la vue de tous gratuitement. Et tout ce que je peux dire, c’est que cette personne a beaucoup de talent. Ses oeuvres sont en réalité un assemblage d’écorces et de morceaux de bois représentant souvent un animal ou encore un objet. Des girafes, des zèbres, des éléphants, un moustique géant et même une chaise dans un tronc, il y en a pour tous les goûts ! Faites preuve d’imagination et n’hésitez pas à vous rapprocher !

Sculture d'éléphant en bois à Mourèze

On s’égare très vite de notre objectif dans ce petit village pittoresque tant il renferme de petites surprises toutes aussi surprenantes les unes que les autres. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous balader dans le centre, vous ne serez pas déçu.

Il est temps de reprendre la route. On suit toujours les panneaux indiquant le Cirque jusqu’à sortir du village où un panneau indicatif nous explique les origines du cirque de Mourèze ainsi que les différents sentiers disponible. 3h15 pour le plus long avec 460 de dénivelé. En réalité, le parcours se fait en 2h30 si on a l’habitude de marcher.

Ce jour là, je n’ai pas eu le temps de voir grand chose. Arrivé à 17h45, la nuit est très rapidement tombé. J’ai tout juste eu le temps de m’engouffrer dans le « labyrinthe », grimper sur un ou deux rochers afin de prendre quelques clichés et guetter la sortie nocturne de quelques chauves-souris avant de repartir.Entrée du Cirque De Mourèze

Formation Rocheuse Mourèze

Photo du Cirque De Mourèze

Bilan – Le cirque de Mourèze

Il s’agit vraiment d’un des coins sympas autour de Montpellier et de l’Hérault en règle générale. Les trois randonnées qu’offrent le coin permettent d’avoir un panorama assez large sur les environs dont un superbe point de vue sur le lac du Salagou. Le niveau de difficulté (moyen) rend le site très accessible, même pour les enfants, et les parcours permettent de prendre des raccourcis pour les moins sportifs d’entre nous. Bref, aussi bien pour le village que pour ses randonnées, Mourèze est un coin qui vaut vraiment le détour.